Quantcast/
|

L’ONG Media Matters attaquée en justice par X (ex-Twitter)

L’ONG Media Matters attaquée en justice par X (ex-Twitter)
X a demandé au tribunal de sanctionner Media Matters en lui demandant de payer des dommages-intérêts d'un montant non-précisé et de supprimer ses informations.

La société X Corp. d’Elon Musk a intenté un procès au groupe de surveillance des médias, Media Matters, pour avoir détourné des annonceurs du réseau social anciennement connu sous le nom de Twitter en le décrivant comme étant truffé de contenus antisémites.

Dans une plainte déposée devant le tribunal fédéral du Texas, X accuse l’ONG de « tromper l’algorithme en lui faisant croire que Media Matters voulait voir à la fois des contenus haineux et des contenus provenant de grands annonceurs ».

Apple, Comcast, NBCUniversal et IBM figurent parmi les grandes marques qui ont interrompu la diffusion de leur publicité sur X la semaine dernière, après que Media Matters a signalé avoir trouvé des publicités affichées avec du contenu pro-nazi.

« Il s’agit d’un procès futile destiné à faire taire les critiques de X », a affirmé Angelo Carusone, président de Media Matters.

« Media Matters maintient ses informations et espère obtenir gain de cause devant les tribunaux », a-t-il ajouté.

« Media Matters a sciemment et de façon malveillante fabriqué des images représentant des messages publicitaires sur le réseau social de X Corp. à côté de contenus néonazis et nationalistes blancs, puis a présenté ces images fabriquées comme s’il s’agissait de l’expérience typique des utilisateurs de X », selon la plainte.

X a demandé au tribunal de sanctionner Media Matters en lui demandant de payer des dommages-intérêts d’un montant non-précisé et de supprimer ses informations.

La newsletter

Toute l'actualité des médias et de la publicité chaque jour

S'inscrire gratuitement
Newsletter